LE MONDE EN GUERRE

LA MONTÉE DES CONFLITS

En 1929, le krach boursier ravage l’économie mondiale : la monnaie est dévaluée, les travailleurs se retrouvent sans emploi et les industries sont ruinées. Pour plusieurs pays, à l’époque, la conquête territoriale et la saisie de ressources sont les meilleurs moyens pour sauver l’économie. L’idéologie fasciste, à laquelle plusieurs nations adhèrent au courant des années 1920, considère aussi la guerre comme une preuve de force et de fierté. Cela se perçoit dès les années 1930, alors que le monde entier voit une augmentation du nombre de conflits… bien avant la Deuxième Guerre mondiale.

À partir de 1931, le Japon envahit progressivement la Chine et plusieurs autres territoires sur le continent asiatique. En conséquence, plusieurs pays ayant des colonies en Asie, tels que la Grande-Bretagne et les États-Unis, perçoivent le Japon comme une menace. Au même moment, l’Italie tente aussi d’étendre son empire en Afrique en attaquant l’Éthiopie en 1935.

L’Allemagne nazie n’est pas en reste. En 1938, Hitler force l’annexion de l’Autriche. Vient ensuite l’occupation des Sudètes, de la Bohême et de la Moravie en 1939. La même année, la Pologne sera aussi envahie. Pour la France et la Grande-Bretagne, cette dernière incursion est la goutte d’eau qui fait déborder le vase : la guerre est déclarée contre l’Allemagne. Par fidélité à la Grande-Bretagne, le Canada suit peu de temps après. Ainsi commencent les hostilités.

LE CANADA ENTRE EN GUERRE

Dès 1939, le Canada est prompt à s’engager dans ce nouveau conflit, en fidélité à la Grande-Bretagne. Des troupes canadiennes ont été envoyées sur tous les fronts : en Europe, en Afrique et en Asie. Cependant, c’est au début de la guerre, à Hong Kong, que les soldats canadiens vivront leurs premiers combats.

DES CHANCES IMPOSSIBLES
HONG KONG AU CENTRE DE LA GUERRE
LE CHOC : LA BATAILLE DE 17 JOURS
44 MOIS EN ENFER
PENDANT CE TEMPS, AU CANADA
LA VIE APRÈS