Exposition: Se souvenir de l’Afghanistan, réflexions de soldats canadiens

L’exposition, composée de 10 panneaux et de témoignages disponibles en ligne, tente de mettre en perspective le conflit qui s’est déroulé en Afghanistan entre 2001 et 2014 à travers l’expérience de soldats canadiens.

Comment assembler les panneaux de l’exposition?

Voyez comment assembler la structure des panneaux, pour ensuite glisser la toile sur laquelle est imprimé le contenu.

 

Contactez-nous au 438-826-4599 ou au education@jemesouviens.org pour réserver l’exposition.

Questionnaire

Vous pouvez télécharger le questionnaire pour les élèves ici.

Réponses

  1. Quelles sont les particularités de l’Afghanistan?
    • Pays enclavé, proche de l’Asie, entre l’Iran et le Pakistan, 32 millions d’habitants, plusieurs groupes ethniques et tribus.
  2. Que s’est-il passé le 11 septembre 2001? Qui était responsable? Quelle était la participation du Canada à la guerre contre le terrorisme?
    • 11 septembre 2001 – 4 avions sont détournés par des terroristes islamistes. Deux s’écrasent dans les tours jumelles (le World Trade Center) à New York, un s’écrase au Pentagone (quartier général du Département de la Défense des États-Unis), un autre s’est écrasé dans un champ en Pennsylvanie (les passagers ont tenté de reprendre le contrôle de l’avion, ils ont probablement évité une plus grande catastrophe).
    • 2997 morts, 6000+ blessés
    • Plus grosse attaque terroriste en Amérique du Nord
    • Responsable: Al-Qaïda (le chef est Oussama ben Laden, sa base est en Afghanistan)
    • Le Canada étant membre de l’OTAN (Organisation du Traité de l’Atlantique Nord, 1949), il doit défendre ses alliés quand ils sont attaqués
    • 7 octobre 2011 – Les États-Unis et leurs alliés attaquent Al-Qaïda en Afghanistan avec pour objectif de démanteler le réseau terroriste et de retirer les Talibans (extrémistes qui gouvernent l’Afghanistan et sont sympathiques aux terroristes)
    • Le Canada est l’allié des États-Unis et fait partie de la Force internationale d’assistance et de sécurité (FIAS)
    • Le Canada joue un rôle important jusqu’en 2014
  3. Qui est-ce que le Canada a envoyé en Afghanistan?
    • La Force régulière (des employés à temps plein de l’armée) et des réservistes (volontaires, employés à temps partiel dans l’armée, qui sont souvent aux études ou occupent un autre emploi à temps plein)
  4. Quel élément de la participation canadienne était unique?
    • 2001-2014: la guerre la plus longue à laquelle le Canada a participé
    • Le plus grand déploiement militaire depuis la Deuxième Guerre mondiale
    • 40 000 militaires déployés
    • 159 morts
  5. Que sont les opérations psychologiques (OPPSY)? Pourquoi les OPPSY sont-elles importantes?
    • Ces unités font partie de l’OTAN, sont composées de groupes de 5-6 personnes qui parlent aux populations locales pour gagner leur confiance, comprendre les nuances culturelles et obtenir de l’information pour les missions
    • L’information collectée aide ceux qui planifient les missions liées aux besoins des populations locales
    • Les unités donnent des informations aux populations locales sur comment se protéger durant les attaques, comment assurer leur sécurité et comment communiquer des informations sur les activités suspectes (comme celles des Talibans) aux Forces de l’OTAN
    • Inclusion/intégration des médias locaux – FIAS produit un journal et une station de radio (Sada-e Azadi – “La voix de la liberté”) où les populations locales pouvaient s’informer sur les affaires courantes.
  6. Qu’est-il arrivé au personnel militaire canadien à Kandahar et dans les environs? Expliquez le « Dégager, tenir et construire ». Est-ce que l’armée canadienne atteignait toujours ses objectifs? Expliquez.
    • C’était difficile – la région était l’ancien château fort et capitale des Talibans – besoin de gagner la confiance de la population locale, peur d’attaques des Talibans, les Talibans ont essayé de reprendre la ville, tactiques de guérilla (attaques sournoises, les ennemis se cachent parmi la population, utilisation de DEI (dispositifs explosifs improvisés), bombes sur les routes, etc.)
    • Dégager, tenir et construire: stratégie de contre-insurgence (prévenir les attaques des Talibans) qui consiste à chasser les Talibans, maintenir la sécurité dans la région et favoriser le développement de la région
    • L’armée canadienne n’a pas toujours atteint ses objectifs, les Talibans sont parfois revenus dans une région d’où ils avaient été chassés pour brûler les écoles construites par les Canadiens. Plusieurs Canadiens sont morts.
  7. Pourquoi était-ce important pour l’armée canadienne de développer des liens avec les populations locales et de soutenir l’aide humanitaire? Qu’ont fait les puissances internationales (dont le Canada) pour aider les populations locales après la chute des Talibans?
    • Cela aide la population à comprendre le rôle de l’armée canadienne et à les voir comme des alliés, à faire confiance aux puissances étrangères pour restaurer la démocratie et les institutions qui sont au service de la population. Les Canadiens ont aidé à fournir un environnement sécuritaire lors de la première élection après la chute des Talibans.
    • Les Canadiens ont participé à la construction de puits d’eau et de cliniques médicales, à la reconstruction de routes détruites par des bombes ou des mines et ont donné des conseils aux gouvernements locaux.
    • Le Canada a aidé à améliorer le taux d’alphabétisation (particulièrement pour les jeunes filles qui n’avaient pas le droit d’aller à l’école sous le régime Taliban) et a mené une campagne de vaccination contre la poliomyélite.
  8. Que s’est-il passé en juillet 2011? Quand la participation militaire canadienne en Afghanistan s’est-elle terminée? Quel est le rôle du Canada en Afghanistan aujourd’hui?
    • Les missions de combat en Afghanistan prennent fin en juillet 2011. Transition vers une sécurité assurée par les Afghans (police et armée afghanes).
    • L’implication du Canada en Afghanistan se termine en mars 2014.
    • Le Canada continue de soutenir l’Afghanistan en tant que pays démocratique et indépendant.
    • Le Canada a une ambassade en Afghanistan et une petite équipe militaire pour protéger les employés de l’ambassade.
    • Le Canada soutient différentes initiatives en Afghanistan, particulièrement celles qui sont en lien avec l’éducation des jeunes filles et la santé des femmes.
  9. Le Canada a-t-il gagné la guerre en Afghanistan?
    • Oui et non. Le Canada a aidé à restaurer la démocratie, a entraîné une force de police et l’armée afghane pour maintenir la sécurité.
    • Les forces canadiennes ont aussi reconstruit des routes, des puits, des écoles et mis sur pied un programme de vaccination contre la poliomyélite.
    • Le Canada continue de soutenir des programmes faisant la promotion de l’éducation des jeunes filles.
    • Le Canada continue de combattre le terrorisme.
    • 159 Canadiens sont morts et d’autres ont subi des blessures physiques et psychologiques. Coût matériel et humain élevé de la guerre.
    • Les Talibans n’ont pas été complètement chassés et performent encore des attaques qui alimentent l’insécurité dans la région.
  10. Pourquoi devrions-nous nous souvenir de la participation canadienne à la guerre en Afghanistan?
    • Réponse personnelle de l’élève.

Autres activités qui pourraient vous intéresser

Jirga: recherche de consensus

Les élèves analyseront différents textes présentant des idées divergentes et devront présenter leur réflexion.

Les infirmières pendant la Première Guerre mondiale

Les élèves exploreront la participation canadienne à la Première Guerre mondiale,les combats et les pertes qui ont mené à l’intervention du Corps médical de l’armée canadienne.

Tragédie maritime: le Llandovery Castle

Les élèves en apprendront davantage sur la tragédie du Llandovery Castle, un navire-hôpital attaqué par les Allemands.